Voici notre suggestion de film portant sur la question LGBT.

Carol

Dans le New York des années 1950, Therese, jeune employée d’un grand magasin de Manhattan, fait la connaissance d’une cliente distinguée, Carol, femme séduisante, prisonnière d’un mariage peu heureux. À l’étincelle de la première rencontre succède rapidement un sentiment plus profond. Les deux femmes se retrouvent bientôt prises au piège entre les conventions et leur attirance mutuel.

C.R.A.Z.Y.

Ce film raconte l’histoire d’une famille québécoise des années 1970 ayant quatre enfants (Christian, Raymond, Antoine et Zac). Plus précisément, c’est l’histoire des relations d’un père avec son fils Zachary, né le 25 décembre. Ce qui laisse présager un avenir prometteur pour le quatrième fils de cette famille, dans un Québec où la religion occupe une grande place dans la vie de tous les jours. Cependant, dès son jeune âge, Zac a des tendances qui laissent présager son homosexualité. Son père est alors pris entre l’envie de le réprimander et celle de créer des liens avec lui et de lui montrer « des choses de gars ». Selon la « psychologue » femme que lui amène voir sa mère pour « diagnostiquer sa maladie » il possède des « dons » dus à sa date d’anniversaire commune avec Jésus. Il est donc définitivement spécial, selon lui et sa famille. C’est pourquoi il essaye à plusieurs reprises de se « guérir » avec diverses actions dans ce film où la fumée et la cigarette sont très présentes. Ce film montre donc l’évolution d’un enfant ayant des tendances homosexuelles dans un environnement religieux où l’homosexualité n’est pas acceptée.

The danish girl

The Danish Girl retrace la remarquable histoire d’amour de Gerda Wegener et Lili Elbe, née Einar Wegener, l’artiste danoise connue comme la première personne à avoir subi une chirurgie de réattribution sexuelle en 1930. Le mariage et le travail de Lili et Gerda évoluent alors qu’ils s’embarquent sur les territoires encore inconnus du transgenre

Freeheld

1992. Laurel Hester est une policière lesbienne du New Jersey. Elle rencontre Stacie Andree lors d’un match de volleyball et les deux femmes s’éprennent rapidement l’une de l’autre. Quand Laurel apprend qu’elle est atteinte d’un cancer en phase terminale, elle s’engage dans une lutte pour l’égalité afin que sa conjointe puisse recevoir sa pension de vieillesse après sa mort et conserver la maison dans laquelle elles vivent ensemble. Elle sera appuyée dans sa croisade par un Juif gai prêchant pour le mariage entre personnes de même sexe et par son collègue et ami Dane Wells.

Je suis trans

Je suis trans est une série documentaire qui nous plonge dans l’univers de 5 personnages transgenres en laissant toute la place aux confidences et à l’émotion.

Nous suivrons nos protagonistes dans diverses activités de leur quotidien. C’est en faisant une immersion avec eux, dans leur milieu, que nous arriverons à saisir leur réalité. Au fil des épisodes, nous nous attacherons aux personnages et nous finirons par oublier la différence au profit de leur personnalité unique.

Que ce soit affronter le regard des autres à l’épicerie, choisir des souliers de femmes lorsqu’on chausse du 11 d’homme ou encore renouveler notre permis de conduire alors que notre «sexe officiel» ne correspond pas à notre allure, nous verrons nos protagonistes dans des situations particulières. En plus des aléas de la vie quotidienne, nous souhaitons suivre le processus de transition et ses traitements hormonaux, chirurgies esthétiques et procédures légales. Sans oublier le point de vue de leur famille, de leurs amis et de leurs collègues qui ont vu l’évolution de ce changement important.

SITE INTERNET

Laurence anyways

Dans les années 90, Laurence annonce à Fred, sa petite amie, qu’il veut devenir une femme.

Envers et contre tous, et peut-être bien eux-mêmes, ils affrontent les préjugés de leur entourage, résistent à l’influence de leur famille, et bravent les phobies de la société qu’ils dérangent.

Pendant dix ans, ils tentent de survivre à cette transition, et s’embarquent dans une aventure épique dont leur perte semble être la rançon.

 Les amours imaginaires

Francis et Marie, deux amis, tombent amoureux de la même personne. Leur trio va rapidement se transformer en relation malsaine où chacun va tenter d’interpréter à sa manière les mots et gestes de celui qu’il aime…

My two daddies

En Californie, au début des années 80, Paul et Rudy débutent une relation amoureuse, quand le destin met sur leur chemin Marco, un enfant handicapé, malmené par sa mère toxicomane. Alors qu’elle est incarcérée, elle confie à Rudy et Paul la garde de son fils, qui va enfin trouver un foyer stable avec « ses deux papas ». Mais lorsque qu’on découvre que Rudy et Paul sont homosexuels, la société s’acharne contre eux pour leur retirer la garde de Marco. Ils vont combattre une justice qui a des préjugés sur leur mode de vie, dans l’espoir de continuer à élever cet enfant.

Tomboy

Laure, une gamine de dix ans, « garçon manqué » (tomboy en anglais), s’installe dans une nouvelle ville avec ses parents et sa sœur Jeanne au cours des vacances d’été, mais elle se sent exclue. Un jour elle rencontre Lisa qui la prend pour un garçon, trompée par ses cheveux courts, sa façon de s’habiller et ses allures garçonnières. Laure la laisse croire et dit qu’elle s’appelle Mickaël. Lisa introduit alors ce « Mickaël » auprès des enfants de son groupe d’immeubles et « il » fait rapidement partie de la bande.

Une nouvelle amie

À la suite du décès de sa meilleure amie, Claire fait une profonde dépression, mais une découverte surprenante au sujet du mari de son amie va lui redonner goût à la vie.